Vers des logistiques urbaines vertueuses et décarbonées : Comment passer maintenant à l’action ?

Vers des logistiques urbaines vertueuses et décarbonées : Comment passer maintenant à l’action ?

La logistique urbaine et décarbonée est une responsabilité collective. Les pouvoirs publics doivent collaborer avec les professionnels de la logistique, quand ces derniers doivent se fixer de réels objectifs en matière de développement durable et les consommateurs doivent être impérativement éduqués.

LE BON NIVEAU POUR TRAVAILLER SUR LA QUESTION DES FLUX DE LOGISTIQUE URBAINE, C’EST LE BASSIN ÉCONOMIQUE

Pour Damien PICHEREAU, Député de la 1ere circonscription de la Sarthe, en charge des questions de mobilité urbaine, il est nécessaire que les pouvoirs publics et les professionnels collaborent sur les modèles et les solutions de mobilité au niveau du bassin économique pour que cela fonctionne. La ville est un échelon trop bas, car chaque agglomération met en œuvre ses propres solutions sans tenir compte des autres villes du bassin économique, ce qui place les professionnels dans l’incapacité de travailler.

UNE LOGISTIQUE URBAINE VERTUEUSE ET DÉCARBONÉE, C’EST RÉSOUDRE ENTRE AUTRES LA QUESTION « DU VIDE »

Le vide est au cœur du transport, à la fois en matière de remplissage des vecteurs de transport (camion, train, vélo, …) pour optimiser chaque flux, mais aussi en matière de packaging de chaque contenant livré pour faciliter le remplissage et éviter de faire exploser les flux des déchets.
Par ailleurs, si optimiser et concevoir des modes de transport avec des empreintes environnementales nulles est impératif, cela ne résout pas la problématique de l’explosion des flux. La mutualisation des flux entre acteurs de la livraison et de la logistique est une piste sérieuse. Toutefois, cela requiert que les solutions informatiques de tous les acteurs puissent communiquer ensemble pour assurer l’interconnexion des flux et de leur optimisation. Les pouvoirs publics ont un rôle de facilitateur à jouer pour permettre aux acteurs de collaborer.

UNE LOGISTIQUE URBAINE VERTUEUSE ET DÉCARBONÉE, C’EST ACCEPTER QUE LA LIVRAISON AIT UN PRIX

Il faut faire cesser « l’illusion collective » entretenue par les argumentaires de vente et marketing que la livraison est gratuite. La pseudo-gratuité a un coût sociétal, environnemental et de santé publique très lourd.

En effet, pour s’inscrire dans un cercle vertueux et faire prendre conscience à l’ensemble des consommateurs que livrer cela a un coût, il est nécessaire de valoriser les livraisons, afin de se donner les moyens de mettre en place des solutions vertueuses et d’influer sur nos comportements de consommation.