Vulnérabilité et sécurisation des chaînes d’approvisionnent, les points clés à retenir !

Vulnérabilité et sécurisation des chaînes d’approvisionnent, les points clés à retenir !

Avec presque 1 milliard d’êtres humains qui accèdent à la consommation, l’ensemble des industries du monde se retrouve à gérer des risques et des tensions sur les matières premières jamais égalées.

REPENSER SANS CESSE LA CHAÎNE DE VALEUR

Pour Karine SAMUEL, Présidente de l’AIRL, il faut sans cesse interroger ses méthodes de production en remplaçant les matières premières critiques par d’autres, développer de réelles filières de recyclage des matières premières et interroger la course à la « surperformance technique » au profit de la durabilité.

Par exemple, le Cobalt qui entre dans les composants de la majorité de nos outils digitaux a vu sa consommation multipliée par 30 en deux ans. Même situation pour la consommation de Lithium qui a été multipliée par 180 en 5 ans.

Ces situations engendrent des tensions géopolitiques graves qui fragilisent les pays, les populations et nos industries, d’où l’importance de repenser en permanence nos modes de production et de consommation.

PASSER D’UN MODE COMMANDE À UN MODE DE PARTENARIAT AVEC LES FOURNISSEURS POUR TENDRE VERS UNE SUPPLY CHAIN ÉTENDUE

L’Agilité est conditionnée par la connaissance et l’intégration des contraintes de production de chaque fournisseur pour s’adapter en permanence, la DDMRP est la méthode le plus adaptée à ce besoin. Seule une collaboration étroite et de confiance peut permettre de réagir immédiatement aux signaux faibles. Le modèle « Je commande », « tu livres » est totalement obsolète.

Être disruptif et gérer durablement sa production sont les nouveaux impératifs pour faire face à l’imprévu et aux nouveaux enjeux sur les matières premières.

 

Retrouvez le compte rendu détaillé de la conférence ici